Tentative de casser le Hirak à Oran: Les Oranais protègent en masse leur Forum.

dans Actualités

Le Forum «Gaada Politique Place d’Armes» initié par un couple d’avocats, un universitaire et d’autres militants associatifs, ne quittera le lieu où il a élu domicile depuis le début du Hirak. La tentative des autorités locales oranaises de déloger ce Forum, qui permet aux citoyens de se retrouver et d’échanger sur la situation politique qui prévaut au pays, a échoué. Les artisans à qui on a implanté une série de tentes pour exposer leurs produits ne se sont pas présentés dans la soirée du Mercredi à jeudi. Mieux, certaines tentes ont été démantelées.

Le président de la Chambre des Artisans de la wilaya s’est lui même présenté sur les lieux et a eu des discussions avec des animateurs et des habitués de ce Forum. Il se serait engagé de demander aux artisans de renoncer à participer à l’exposition, présentée comme une manœuvre pour porter atteinte à la dynamique du «Hirak».

Il semblerait que bon nombre d’artisans, qui doivent participer aux marches hebdomadaires du vendredi, ont décidé dès le départ de ne pas s’inscrire dans une manœuvre hostile au mouvement citoyen. Les réseaux sociaux ont encore une fois joué un rôle dans la mobilisation des citoyens autour d’une question, vite élue au rang de tentative à la liberté d’expression collective.

Ce Mercredi soir en tout cas, le Forum a connu une affluence remarquable. Des militants de certaines organisations et associations (la LADDH et FARD entre autres) se sont déplacés sur les lieux pour manifester leur soutien au Forum. Commentant le flop des autorités locales, un citoyen dira que «finalement, le meilleur allié du Hirak c’est le manque de discernement des autorités locales».

Selon certains dires recueillis sur place, c’est le Directeur du Tourisme, tutelle de la Chambre de l’Artisanat, qui, sur «suggestion» du wali qui a initié l’idée de l’exposition des artisans dans cet endroit précis de la ville.

Mais les animateurs et les habitués du Forum, content de ce qu’ils assimilent à une victoire du mouvement citoyen, sont persuadés que l’engagement, même non déclaré des artisans, a été déterminant. En plus de la mobilisation citoyenne.

Par ZIAD Salah.