Evocation

Feu Hachemi Bensmir : Portrait d’un enfant prodige de “Seballat Ettolba”

Comments (2)
  1. Bensetti Houaria dit :

    merci Zoheir Métref pour ce bel hommage au maître du genre baladi à Oran.En ce qui concerne le cheikh
    Abdelkader Bouras il a bel et bien enregistré “biya dak el mor” mais connaissant l’aversion de Si El hachemi pour les chioukh du phonographe,il a attendu qu’il meure pour le faire”.Ces chioukh de l’entonnoir”comme les désignait,avec mépris, Zohra Belhalfaoui l’ épouse de Si Belkacem qui leur préférait un vrai chanteur avec son “guennour”et ses haïks blancs .

  2. moufok Mehdjahed dit :

    Je pense que son fils Belkheir a été oublié dans cette évocation, car Belkheir est mon ami de longue date, il parle assez souvent de son défunt père cheikh El Hachemi

    Voilà une petite contribution à votre récit d ‘ un enfant de medine El djadida, un quartier fabuleux d ‘ Oran plein de bons souvenirs.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Vous aimez?

Partagez cet article avec vos amis!